La ville de Miyona n'est pas une ville comme les autres. Une fois entré, on ne peut plus sortir. Même si vous essayez de courir le plus vite possible, le plus loin, en direction de l'horizon, vous finirez toujours par revenir dans la ville. La ville est invisible pour ceux qui n'en n'ont pas besoin. Seules les personnes ayant une bonne raison, voulant fuir le monde réel et ayant besoin de la ville peuvent la trouver. C'est assez surprenant, non ?

Une ville qu'on ne peut quitter et coupée du monde, c'est une ville à rendre fou ! Serez-vous apte à vivre ici entouré d'êtres magiques? Mais la vraie question est : en avez-vous réellement besoin ?
Travis M. Jefferson

Kteno Joji - WWW
Solarus Wolfen - WWW
Ophelia Victoria James - WWW
Celeas Fanumene - WWW
Faith K. Scarlet - WWW


Discours d'Akise Edogawa



 

« Discours d'Akise Edogawa »
Partagez | 

« Staffieux »
Staffieux
Sujet: Discours d'Akise Edogawa    Lun 11 Juil - 23:57
Discours du Maire de Miyona
Akise F. Edogawa
Mes chers concitoyens,
Hommes ou femmes, anges ou démons, vampires ou loups-garous, égarés, anima ou hybrides,

Il y a deux jours, un consortium de démons d’une puissance inégalée a déployé toutes ses forces pour briser le bouclier de notre ville.

Au moment où je vous parle, nous ne sommes pas en mesure de vous dire quels sont leurs projets, mais le Conseil Municipal, convoqué en urgence, a constaté que des effets dévastateurs avaient commencé à frapper les habitants de notre ville.
Il nous a été rapporté, des délires paranoïaques, des états catatoniques, et des faits d’une exceptionnelle violence à l’encontre de toute la communauté urbaine.

Nos institutions sont menacées par un péril imminent. La stabilité dans la continuité, telle que nous la connaissons depuis 1927, se retrouve remise en cause par des menaces extérieures, provoquant au sein de Miyona, un état de guerre.

Nous sommes en guerre.

Exactement comme en 1927. Sauf que le danger est peut-être cette fois, bien plus grave. Nous ne devons en aucune manière, abandonner l’idéal qui nous a tous réunis au sein de la ville, pour que Miyona continue de vivre et d’accueillir, en son sein, les réfugiés du monde entier. Nous ne devons pas fléchir, ne serait-ce qu’un instant, en face de ces bêtes immondes qui massacrent, et terrorisent nos populations.
Ce qui se joue, plus que la paix de la cité, est notre avenir en tant d'individus libres de nos droits.

C’est face à cette situation de crise exceptionnelle, que j’ai donc pris la décision, avec l’accord du Cabinet et du Conseil Municipal, de me saisir des pleins-pouvoirs, comme me le permet la Charte de Miyona.

Sans délai, avec toute la légitimité due à mon fonction de Maire, je proclame l’État de Siège sur tout le territoire de la commune.
Sans délai, un couvre-feu est à présent imposé à tous les habitants, chaque soir entre 22h et 6h du matin.
Sans délai, un appel à la mobilisation générale est lancé, en la constitution d’un Rassemblement Armé de Protection de Miyona composé de tous les volontaires, peu importe leur race, peu importe leurs opinions politiques, peu importe leur casier judiciaire.
Sans délai, je déclare la Périphérie, les Grands Boulevards, les Espaces Verts au-dehors du Centre de Miyona, territoire ennemi. Toute personne, qui n’aurait pas demandé un laissez-passer auprès des services administratifs, sera abattu sans sommations par le R.A.P.M.
Sans délai, j’interromps la continuité du service public. Je mets fin à l’année universitaire en cours, ce soir et maintenant, et les bâtiments de l’Université seront réquisitionnés à des fins militaires de Défense. Tout le personnel dédié à la Surveillance est affecté, immédiatement, au maintien de l’ordre public, du réseau de transport et des affaires courantes de la police.

Aucun débordement ne sera toléré. Aucune contestation ne sera permise. Je demande la collaboration de tous les acteurs publics ou privés. L’adjoint en charge de la Défense aura pour mission de veiller à l’application de ces consignes, notamment dans la mise en place de laissez-passer et d’autorisations de sortie, ainsi que dans le recrutement des volontaires du R.A.P.M.
L’évacuation des zones occupées a d’ores et déjà commencé, et nous appelons toutes les personnes vivant dans des logements extérieurs, à rejoindre sans tarder l’Hôtel et la chambre qu’on leur a attribué à leur arrivée en ville.

Je le répète, notre survie est en jeu. Je vous rappelle que le bouclier nous empêche de fuir, et que malgré les barricades mises en place par nos forces de police, nous n’avons pas eu, jusqu’à ce soir, d’armée capable de repousser de telles attaques. Notre réaction est immédiate, mais elle ne peut se faire qu’au cas où vous nous faites confiance. Ne tentez pas d’être des héros solitaires, ne faites rien d’inconsidéré, ne faites rien de désinvolte.

Notre immortalité, ne nous protège plus.
Et notre liberté… Elle, ne tient plus qu’à un fil, prêt à se rompre au moindre instant.

Vive la liberté, et vive Miyona,

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 19/06/2016

 
Discours d'Akise Edogawa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comprendre le discours anti-chômeurs
» Discours de François Bayrou
» Le discours d'un roi
» DISCOURS DU PRÉSIDENT TSHISEKEDI POUR L' AN 2015
» Un beau discours contre le changement de la loi electorale au senat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kinshi-v11 ::  :: Le Règlement et Co'-
Sauter vers: